Il est temps maintenant de vous parler de la plus grande "civilisation" terrienne. Souvent copées mais jamais égalées, les fourmis sont le modèle social le plus aboutti. Si vous ne me croyez pas, regadez plutôt:

CIMG2359

Bon, d'accord, c'est pas la plus grande beauté architecturale, mais ça tient. Ce dôme de brindilles entrelacées à la qualitée d'être discret et résitant aux intempéries. Celui-ci est l'oeuvre des fourmis rousses (formica rufa) répandues dans nos forêt françaises. On ne distingue ici qu'une petite partie du nid qui est en majorité souterrain. Les dômes des fourmis rousses peuvent atteindre 1m50 de hauteur.

CIMG2966CIMG2967

Comment se fait-il que ces fourmis noires, formica nigra, semble avancer à la queue leu-leu? La raison, c'est que les fourmis possèdent une glande qui leur permet de sécreter une hormone très spéciale, la phéromone. C'est grace à elle que les fourmis communiquent entre elles et marquent les pistes qui mênent à des sources de nourriture ou autre lieu convoité. Les éclaireuses ayant découvert un casse-croute, par exemple dans votre placard, retournent au nid pour entreposer leur récolte, par exemple un peu de votre confiture, et repartent toutes joyeuses dans leur eden sucré. La fourmis ayant trouvé le plus court chemin enchainera les allez-retours plus rapidement et la piste de phéromones laissée sera alors plus forte. Les autres congénaires, conprenant que leurs éclaireuses ont découvert de quoi grailler, prennent la piste la plus forte et s'en vont, à la qu'eue leu-leu, les rejoindre dans le pot. C'est un des aspects sociaux de la fourmilière. De plus, les fourmis n'agissent pas dans leur interêt personnel, elles, mais pour l'interêt général de la fourmillière (Non, non, pas de sous-entendu...).

CIMG2962CIMG2963

Hé oui, elles ont découvert l'agriculture les fourmis. Et bien avant nous en plus. Les fourmies sont apparues il y a plus de 140 millions d'années, alors que les premiers hommes sont nés il y a environ 4.2 millions d'années, et n'on découvert l'agriculture qu'il y a 8000 ans! Sur ces photos des fourmis noires, mesurant entre 4 et 10mm,sont en train de traire leur bétail, en l'ocurence des pucerons, dont elle récoltent le miella. Les fourmis cultivent aussi des champignons dans leur fourmillière, mais tout cela ne les empèche pas de chasser. Alors prudence tout de même, si vous avez l'apparence d'une grasse chenille ou d'un criquet boiteux... Ne vous égarez pas sur son chemin!

CIMG2627CIMG2629CIMG2628CIMG2632

Et voici quelque photo de la Manica Rubina, une fourmi rouge que l'on recontre dans les Alpes. Elle mesure entre 5 et 8mm et pique quand on la dérange. Il semblerait sur ces photos que les fourmis apppartiennent à la caste des ouvrières, composée de femelles stériles. Il existe trois grands types d'individus: les mâles qui possèdent des ailes, les femelles non stériles qui après l'accouplement aquièrent le noble statut de reine qui n'est pas si noble que cela quand l'on sait qu'il consiste à pondre toute une vie qui peut durer quinze ans, et enfin les femelles assexuées qui forment la plus grande partie des individus. Elles-mêmes sont divisées en plusieurs castes, parmis lesquelles on retrouve les ouvrières (civiles) et les soldates (millitaires) mais aussi les nourrices.

 

CIMG2951

On distingue clairement sur cette photo les différences morphologiques entre une fourmie des bois de la caste des soldates en haut à gauche et une autre de la caste des ouvrières en bas à droite.

Pour terminer il ne faut pas oublier que le poids de toutes les fourmis de la terre est égal au poids de tous les êtres hummains réunis, que les fourmis peuvent résister à l'irradiation, à l'immersion dans l'eau pendant quatorze jours, qu'elle ont aquis une "fourmidable" résistance à la pollution industrielle, qu'elles ont conquis nos habitation, des quapacités d'addaptation qui résultent en partie de leur vie en société. Les fourmis ont en effet toutes les caractéristiques pour survivre dans un monde en perpetuel apppauvrissement: nombre, intelligence collective, résistance, petite taille, solidarité (les fourmis se prêtent de la nourriture qu'elles gardent dans un jaret social et la régurgitent pour venir en aide à une congénaire en besoin, pas très ragoutant mais efficace). Les fourmis concurencent fortement les hommes dans un duel que l'on pourrait nommer la "course à la socialisation".

Bibliographie: -La trilogie des fourmis de Bernard Werber

               -Le Livre Secret des Fourmis de Bernard Werber

               - APEF: Etude et élevage des fourmis

CIMG2625